• Facebook
  • Twitter
  • Google +
None

L'anniversaire de ma sœur Chloé

L'anniversaire de ma sœur Chloé - Delores Morris

L’anniversaire de ma sœur arrivait et je n’avais pas encore le temps de lui prendre un cadeau. J’ai appelé son conjoint pour savoir s’il avait prévu un présent en commun, mais aucune idée ne lui était venue. Comme j’avais accès à un site où ma sœur épingle les objets qu’elle souhaite posséder, entre autres, j’ai regardé ce qu’elle aimait à ce moment pour pouvoir m’en inspirer. Elle semblait apprécier les blouses à fleurs et les kimonos en soie. Les liens, vers les sites qu’elle avait sélectionnés, ne m’ayant pas permis de retrouver ces beaux objets sur Internet, j’ai contacté sa meilleure amie pour savoir où je pouvais trouver ces vêtements. Chloé m’envoya vers des boutiques qui les vendaient. Je lui ai demandé de m’accompagner pour qu’elle puisse les essayer. Elles sont de même taille et de même corpulence, avec ma sœur. 

Tout un après-midi, nous avons fait des courses, sillonné les rues de la ville en quête de la blouse fleurie parfaite. J’ai aussi pris un sac à franges d’un blanc immaculé et un plat chat, très amusant. L’animal est debout sur ses pattes arrière et des plateaux l’entourent. Après cette longue marche en compagnie de Chloé, je l’ai invitée à partager un hamburger et une salade dans un restaurant rapide qui propose des plats d’excellente qualité. Nous en sommes venus à parler de sa gestion du patrimoine. Elle voulait quelques conseils et je l’ai dirigée vers les meilleurs dans ce domaine. Revenus chez moi, j’ai rangé les paquets dans le fond de mon armoire, et j’ai pris une infusion de thym. Je sentais que j’avais subi un léger refroidissement. 

En effet, le lendemain, je toussais, ma gorge me démangeait et j’éternuais. Ma tête était comme pleine de coton et j’avais mal au dos et aux jambes, comme pour une grippe. Avec quelques remèdes naturels, je suis venu à bout de ce refroidissement. Deux jours plus tard, j’étais en pleine forme. C’était le jour de l’anniversaire de Judith. J’avais été convié à partager le souper de fête avec toute la famille, bien évidemment. J’ai vérifié que j’avais tous les cadeaux que je voulais lui offrir, et j’ai pris un taxi pour me rendre chez elle. Quand elle a ouvert les emballages et qu’elle a découvert ce qu’ils contenaient, elle a été si heureuse, que des larmes de joie sont apparues dans ses yeux. C’était le plus beau des remerciements qu’elle pouvait me donner.

À propos de l’auteur :

author